La défense 4 décembre 2009

Etaient présents ou représentés :

Mme Zeinabou BA CPFA(Mali)
Mme Monique BONNENFANT AIEFFA(France)
Mme Catherine CROZAT IFPASS(France)
M. Abdelali DERRAR INSAG(Algérie)
M. Komlavi DIABO CPFA(Togo)
Mme Rita DINA NDOUMBE CPFA (Cameroun)
M. R.Jean Raoul. DOSSOU-YOVO IIA de YAOUNDE(Cameroun)
M. Gali GANDA MAGA CPFA(Tchad)
M.Rabah GUERBAA CTFA SDA(Tunisie)
M. Nady JAZZAR ISSA(Liban)
M. Abdoulaye KANAZOE CPFA(Burkina Faso)
M. Brahim KOBBI FTUSA(Tunisie)
M. Olivier de LAGARDE Enass(France)
M. Pascal LEVEQUE IFPASS(France)
M. Luc MAYAUX Inst. des Assurances de LYON(France)
M. Hamidou Charles NABI CPFA(Burkina Faso)
M. Mathurin ONDO BEKALE CPFA(Gabon)
M. M’hamed RAKED ISGP (Algérie)
M. DrissRHAFES CFPA CASABLANCA(Maroc)
Mme Bertrande SAGBOHAN CPFA(Bénin)
M. Noureddine SKANDRANI GAT(Tunisie)
M. Oumar El Cheikou SECK CPFA(Sénégal)
M. Mohammed SEFFAR UFR CASABLANCA(Maroc)

 

Absent, excusé :

 
M. Hamid BESRI FMSAR(Maroc)

1.Ouverture de la séance par le Président Brahim KOBBI

 

Brahim KOBBI ouvre la séance et  donne lecture de l’ordre du jour de la réunion. Il demande aux membres présents s’ils ont des observations à formuler. Personne ne prenant la parole, celui-ci est adopté à l’unanimité.

Il signale que, le quorum étant atteint, l’assemblée est autorisée à délibérer.

 

2. Approbation de l’assemblée générale du 16 décembre 2008

 

Le texte qui a été remis aux membres présents ne soulève aucune observation et est adopté à l’unanimité.

 

3. Présentation et approbation du rapport d’activités de l’exercice 2008-2009

 

Monique BONNENFANT procède à la lecture du rapport d’activités de l’année 2008-2009.

Les évènements  marquants, pour cette période, ont été les suivants :

-le séminaire pédagogique de décembre 2008

-le séminaire Assurances organisé à Alger en mai 2009.

 

Le séminaire pédagogique de décembre 2008

Ce séminaire s’inscrit depuis plusieurs années dans les activités traditionnelles de l’AIEFFA. Celui des 15 et 16 décembre 2008 a eu pour thème « la formation diplômante en assurance, son contenu, son avenir ».

 

Les sujets abordés ainsi que les intervenants ont été:

-Quels métiers à l’horizon 2013 ? Baromètre prospectif de l’évolution des métiers et des compétences dans l’assurance par Gérard LOBJEOIS, Secrétaire Général de l’Observatoire Français de l’évolution des métiers de l’assurance

-Adaptation d’une formation diplômante au monde professionnel Assurance par Dominique CAUVIN et Françoise BONNET-ODAU, respectivement Directrice de l’ingénierie de formation et Responsable des formations commerciales à l’IFPASS.

-La place du diplôme professionnel dans les secteurs financiers par Jean-Claude THOMAS, Directeur de la direction des Diplômes, Titres et Certifications au Centre de Formation de la Profession bancaire

Ce séminaire a été suivi de l’assemblée générale annuelle de l’AIEFFA.

 

Le séminaire Assurances d’Alger

 

Ce séminaire, qui a lieu en principe tous les deux ans, s’est tenu cette année pour la première fois en Algérie les 16 et 17 mai dernier. Monsieur RAKED, Directeur général de l’Institut Supérieur de Gestion et de Planification (ISGP) avait, en effet à plusieurs reprises émis le souhait qu’une manifestation de l’AIEFFA se tienne dans son établissement.

Il convient de le remercier pour le soutien et l‘aide précieuse que lui-même et ses collaborateurs ont apporté dans l’organisation et le déroulement de cette manifestation, et pour la part financière prise par l’ISGP pour l’accueil de celle-ci.

Le séminaire a eu pour thème : « l’assurance Takaful, la micro-assurance et ses réalités ».

Après l’ouverture des travaux par Monsieur Lamara LATROUS, Président Directeur Général de la SAA et Président de l’Union des Caisses d’Assurances et de Réassurance, qui a présenté le Marché algérien de l’Assurance, deux tables rondes ont successivement abordé les sujets suivants :

Pour ce qui concerne l’assurance Takaful :

-Ethique musulmane et droit

-Economie et finances

-Assurance : distribution des marchés, règlement et fonctionnement entreprises et branches, distribution, perspectives notamment en Europe

Pour traiter ces sujets sont intervenus :

M. Ahmed HADJ-MOHAMMED, Directeur général de Vie Salama

M. Abdelhakim HADJOU, Directeur des assurances de Vie Salama

M. Chakid ABOUZAID, Directeur général de TakafulRé

M. Jacques CHARBONNIER, Professeur à l’Université de Lyon III

 

Lors de la seconde table ronde, consacrée à la micro-assurance, les sujets abordés ont été :

-La micro-assurance, genèse et enjeux

-l’exemple de la micro-assurance en Asie

-La micro-assurance dans les pays européens, l’exemple des Entrepreneurs de la Cité

Les intervenants en ont été :

M. Olivier de LAGARDE, Directeur adjoint de l’Enass

Melle Solina YEAN, Intervenante à l’Université Royale du Cambodge et doctorante à Lyon III

M. Luc MAYAUX, Professeur à l’Université de Lyon III et directeur de l’Institut des assurances de Lyon.

 

Plus de 60 personnes ont assisté à ce séminaire dont une quinzaine de membres de Sociétés algériennes d’assurance

 

Autres actions

 

-Réunions statutaires

A l’occasion des séminaires, l’AIEFFA a tenu ses réunions statutaires :

-deux Conseils de Direction : Paris en décembre 2008 et Alger en mai 2009

-une assemblée générale ordinaire en décembre 2008.

 

Nouvelles adhésions ou souhaits d’adhésions

 

Quatre structures ont manifesté le souhait d’adhérer à l’AIEFFA :

  • Le Groupe AMI de Tunis
  • L’INSAG d’Alger
  • L’Union des Caisses Nationales d’Assurance et de Réassurance d’Alger
  • L’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA) de Paris.

A ce jour, seul le dossier de l’INSAG a pu être examiné par le Conseil de Direction qui a émis un avis favorable à l’adhésion.

Le dossier de l’ESA, parvenu trop tardivement, sera examiné lors du prochain Conseil de Direction.

Les deux autres structures n’ont pas encore adressé leur dossier.

 

Brahim KOBBI remercie encore l’ISGP pour la qualité de son accueil. Il souligne que les sujets traités, au cours du séminaire ont beaucoup intéressé les participants.

Il demande aux membres de l’Assemblée générale s’ils ont des observations à formuler sur le rapport qui leur a été présenté.

Personne ne demandant la parole celui-ci est adopté à l’unanimité.

 

4. Présentation et approbation des comptes de l’exercice 2008

 

Catherine CROZAT indique que le budget a été réalisé conformément aux orientations décidées, à savoir le Prix de l’AIEFFA à l’automne et un séminaire en décembre. Les comptes, qui sont soumis à l’assemblée générale sont définitifs

 

Le compte de résultat se présente comme suit :

 

-les Produits s’élèvent à 13890,50 € correspondant aux cotisations des adhérents( 13 cotisants en 2008)

-Les charges se montent à 10508,21 € et sont ainsi réparties :

 

-Prix de l’AIEFFA                                9629,41 €

-Autres dépenses :                                   878,80€

 

L’excédent  global de l’exercice se monte donc à 3382,29€ . Il convient de souligner que cet excédent a pu être dégagé grâce aux partenaires , et en particulier l’IFPASS, et à leur implication financière dans les manifestations de l’association.

 

Les comptes sont approuvés à l’unanimité.

 

5. Quitus au Conseil de Direction pour sa gestion 2008

 

Le quitus est accordé à l’unanimité.

 

6. Information sur le déroulement du budget 2009

 

Catherine CROZAT indique que les comptes de l’exercice 2009 ne sont pas définitifs mais que la situation actuelle laisse à penser qu’ils devraient être excédentaires d’environ 9000€.

 

Pascal LEVEQUE signale que l’excédent de 2009 est dû aux économies réalisées sur le séminaire d’Alger grâce à l’implication de l’ISGP pour un montant d’environ 3500€ et de l’IFPASS pour 1500€.

 

Rita DINA NDOUMBE indique qu’il est souhaitable de présenter des comptes faisant figurer des recettes et dépenses en équilibre.

Brahim KOBBI répond qu’elle fait allusion à la présentation du compte de résultat. Le plus important, selon lui, est de pouvoir constater que les produits couvrent bien les dépenses.

 

7. Manifestations à prévoir pour l’année 2010

 

Pascal LEVEQUE estime qu’il lui paraît difficile d’envisager 3 manifestations en 2010 même si on a pu dégager des excédents en 2008 et 2009.

Pour 2010, le Prix de l’AIEFFA est important. Il s’agit de récompenser les majors des promotions du niveau minimum de la licence. Pour 2010 le nombre des participants sera plus important que précédemment.

Si, dans certains établissements, il existe également des formations du niveau du BTS, le second candidat pourra être admis, après accord du Conseil de Direction ; l’établissement qui propose sa candidature s’engageant à prendre en charge ses frais de voyage.

Le Prix de l’AIEFFA 2010 aura lieu à Lyon en principe la troisième semaine de septembre. Il sera organisé par l’Institut des Assurances de Lyon en liaison avec l’IFPASS-Lyon.

La seconde manifestation  consistera en l’organisation, à Beyrouth, d’un séminaire Assurances pour lequel des propositions de sujets ont été émises par les membres de l’assemblée générale.

19 thèmes ont été proposés. Les 5 qui ont été les plus cités concernent :

-l’assurance agricole

-l’assurance santé

-la place de l’assurance dans la micro-finance

-le fonds de garantie automobile dans les pays en voie de développement

-la bancassurance

Après un débat sur les sujets qu’il paraît le plus opportun de traiter, il est décidé, à l’unanimité, de retenir les thèmes suivants :

L’Assurance Santé et l’Assurance Agricole

Pour ce qui concerne le programme du séminaire, celui-ci sera établi par Pascal LEVEQUE et Nady JAZZAR avec le concours des Conseillers Scientifiques chargés des manifestations ayant pour thème l’assurance.

Par ailleurs Nady JAZZAR fera connaître au Secrétariat Général, dès que possible, les conditions d’entrée au Liban.

 

8. Vote d’orientation sur le budget 2010

 

Catherine CROZAT présente le projet de budget 2010.

Les cotisations seront maintenues au même niveau :

-1300 € pour les organismes et les Centres de Formation

-390 € pour les Etablissements publics

-130 € pour les personnes physiques

-20 € pour les anciens lauréats du Prix de l’AIEFFA qui auront le statut de membre associé

 

Le budget 2010, compte tenu du coût élevé du Prix de l’AIEFFA, devrait être en déficit d’environ 2700,00€ . Mais ce déficit pourra être comblé par les excédents des années précédentes

 

9. Nouvelles adhésions

 

A ce jour, un seul dossier est complet et peut être soumis à l’approbation de l’assemblée générale. Il s’agit de celui de l’Institut Supérieur d’Assurances et de Gestion( INSAG).

 

M. Abdelali DERRAR, son directeur, présente l’établissement qui existe depuis 18 ans.

Celui-ci assure  des formations d’ingénieurs commerciaux et de management.

Une formation supérieure en assurance a également été mise en place avec le concours de L’Ecole Supérieure d’Assurances (ESA) de Paris.

Deux promotions de 25 à 30 étudiants sont formées chaque année.

L’assemblée générale donne à l’unanimité son accord à l’adhésion de l’INSAG.

 

Pascal LEVEQUE informe l’assembléeque le Conseil de Direction a décidé de lancer une réflexion sur l’éventuelle mise en place de critères ayant pour objet d’améliorer ou de modifier les conditions d’adhésion à l’AIEFFA.

 

10. Questions diverses

 

O. SECK regrette qu’il n’existe pasd’échanges entre les établissements de formation, en particulier au niveau des pratiques pédagogiques.

 

 

 

 

 

L’ordre du jour étant épuisé le Président Brahim KOBBI lève la séance à 16 heures 45

CONNEXION